Téléchargement Apple :     Cliquez ici
Téléchargement Androïd : Cliquez ici

Pour toute information, contactez la Galerie.

Tél : 01 42 65 04 63

Mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


Quelques mots sur nos "Porte ouverte à"

Avec la " Porte ouverte au collectionneur ", nous souhaitons faire découvrir la passion d’un amateur d’art qui sait donner leur chance aux jeunes peintres, sculpteurs, photographes. C’est ainsi qu’avec la sélection de Nicolas Laugero-Lasserre, directeur de l’Espace Cardin, nous avons admiré Speedy Graphito, Miss Tic, Miss Van, Théo Mercier, Shepard Fairey (mentionné dans le film « Faites le mur »)…

Cette porte ouverte nous a permis aussi de partager avec des collectionneurs admiratifs, le privilège d'exposer des oeuvres de Raymond Moretti qu'on ne présente plus...

Au fil de la  "Porte ouverte à", la galerie met en valeur un artiste français ou étranger dont le talent n’a pas encore été révélé à Paris. Nous avons eu le plaisir de présenter Marcos Marin artiste brésilien maître de l’art optique, Antoine Benoit maître-verrier et, pour la première fois en France l'artiste coréenne Daru, Jung Hyang Kim, exposée avec succès aux États Unis et en Corée.

Enfin, la galerie met l’accent sur le "violon d’Ingres" de personnalités célèbres dans leur domaine, qui ont développé une passion artistique digne d’être dévoilée à un large public. Cette Porte ouverte, "une autre facette", a révélé les peintures et sculptures de Lucio Attinelli, ancien haut fonctionnaire de l'UNESCO ainsi que les superbes collages « Morphismes » et les sculpturales « Virgines » de Francis Brunelle, Professeur de radiologie, renommé dans le monde entier.

Avec Jérôme Mesnager, porte ouverte au Street Art. Après avoir parcouru les endroits les plus insolites de Paris, et de toute la France, avoir couru de la muraille de Chine à Auroville en Inde, du Japon à New York sans oublier l’Afrique… le fameux «Corps blanc » s’expose en toute liberté sur les murs et les cimaises de la galerie.

En mai, Kokian artiste rebelle dans la lignée de Basquiat et de Combas, s’affirme dans un grand jeu de mots, de formes et de couleurs avec une énergie percutante. Puis place à Valeria Attinelli qui, au cours de son « Princess’s tour », réinvente les codes de la « Bonne conduite… amoureuse ».

Invité vedette de la Nocturne Rive Droite, Osvaldo Rodriguez, fait triompher ses peintures intrigantes et inspirées par un imaginaire foisonnant. Son très sculptural Tatou s’impose déjà, animal fétiche, sympathique et emblématique…

Kokian revient en force pour la rentrée d’automne, suivie par Dominique Fury, qui joue de toutes les matières avec la vitalité d’une Amazone.  Le photographe Dimitri Tolstoï fixe à jamais sa vision de la piscine Molitor, magnifiée par ses tags et la rend inoubliable... Ensuite, des surprises à découvrir au fil de l’année… A suivre dans notre Agenda.